En premier lieu, qu’est-ce que sont les TMS et qui concernent-elles ?

Les TMS (troubles musculo-squelettiques) sont des maladies qui touchent les articulations, les tendons, les muscles.. (tendinites, syndrome, hygroma du genou, du canal carpien…), dû à des tâches trop répétitives ou trop forcées.

Toutes ces maladies musculaires peuvent être très douloureuses et entraîner par la suite des handicaps risquent d’être irréversibles.

Les TMS peuvent toucher n’importe qui, surtout les travailleurs/opérateurs qui font des tâches répétitives et/ou qui ne se sentent pas bien dans leur entreprise. Entre autres, c’est une accumulation de choses ou à un changement d’habitude (une personne qui travaille depuis assez longtemps sur un poste puis le change du jour au lendemain) dans certains cas, on pourrait comparer ce phénomène à un grain de sable qui vient enrayer un mécanisme ce qui entraîne des troubles musculo-squelettiques.

Les chiffres :

D’après la santé publique française, en 2017, c’est environ 42 500 personnes qui ont été touchées par les TMS dû au non confort des postes de travail.

Plus de 95% des TMS touchent le haut du corps et les endroits du corps les plus touchés sont les poignets (environ 40%) et les épaules (environ 35%). De plus, elles augmentent de 20% en moyenne par an, ce qui est très inquiétant pour l’avenir des salariés (malgré qu’il y est encore un nombre non définis de personnes qui ne déclarent pas leurs troubles musculaires ou squelettiques par peur de perdre leur emploi ou autre). En France, c’est plus de 2 milliards d’€ en coût direct qui ont été dépensés par les entreprises à cause des TMS.

Les risques des TMS pour une entreprise :

  • Baisse de la productivité
  • Baisse de la qualité des services
  • Baisse du chiffres d’affaire
  • Baisse de motivation
  • Accentue l’absentéisme
  • Augmentation du Turnover
  • Dégradation de l’image de marque
  • Désorganisation entre les équipes
  • Dégradation de l’ambiance en entreprise

Pourquoi lutter contre les TMS

Lutter contre les TMS permet de :

  • Donner un sentiment de sécurité aux salariés
  • Améliorer la santé de l’opérateur
  • Améliorer l’efficacité des activité
  • Diminuer l'absentéisme
  • Baisser les coûts directs et indirects
  • Améliorer la motivation

C’est pourquoi Mécamontage s’efforce de créer des postes de travail anti-TMS (Troubles musculo-squelettiques) réglable à plusieurs niveaux de hauteur, pour permettre aux entreprises d’être plus efficaces et surtout permettre à leurs salariés d’avoir des mouvements et gestes plus fluides et d’être en meilleure santé et plus heureux dans leurs tâches de travail.

Notre métier est la réalisation de postes de travail ergonomique pour l’atelier, c’est pourquoi nous avons mis au point et commercialisons à l’échelle nationale le poste Anti-TMS depuis une dizaine d’année, ce qui nous a permis :

  • D’identifier les facteurs de risques afin de proposer des solutions à nos interlocuteur en charge du dossier : ergonomes, médecine du travail, infirmiers, infirmières, agents de méthode, responsables de production et CHSCT.
  • D’adapter et de faire évoluer les tâches afin de limiter les mauvaises postures, les tâches répétitives et les gestuelles créatrices de Troubles musculo-squelettiques.
  • D’adapter le poste de travail au contexte et à l’opérateur.
  • D’intégrer l’opérateur dans la définition et l’évolution de son poste à la demande de l’opérateur suivant ses contraintes bio mécaniques.

Voici les points pris en compte par Mécamontage

Hauteur variable :

  • Structure électrique ou à manivelle, permettant de s’adapter à la taille de l’opérateur et à la tâche à réaliser

Posture :

  • Possibilité de travailler et assis, assis debout ou debout.
  • Intégration d’un repose pied réglable en profondeur, hauteur et pivotant afin d’éviter un engourdissement des jambes
  • Tapis anti-fatigue pour position debout.

Domaine de préhension :

  • Intégration sur le poste d’un cadre frontal et de 1 ou 2 cadres latéraux (droit et ou gauche) sur lesquels peuvent être disposé :
  • Étagères de mise à disposition, réglables en profondeur, inclinaison et hauteur
    • Panneaux support documents
    • Cadres latéraux pivotants
  • Bras articulé support écran

Plan de travail :

  • Choix de la matière
    • Suivant l’application
    • Suivant l’éclairage
  • Optimisation de la forme et la dimension du plateau, afin que celles-ci soient exploitables en respectant les articulations , les muscles et les tendons.

Commentaires (0)

Aucun commentaire pour l'instant